Jacques LOUIS Sculpteur Acier
 Jacques LOUIS   Sculpteur    Acier                                                     

Nous vous proposons de cliquer sur l'onglet de votre choix  (actualités, galerie ou autre)

 MON TRAVAIL CORRESPOND A UN TRAVAIL ENCESTRAL DU METAL MARTELE, A FROID, A LA MAIN.

Au XIV EME SIECLE, les compagnons travaillaient les métaux en feuilles manuellement avec des techniques appelés le battage et le martelage. Ces compagnons fabriquaient principalement des chaudrons, des objets d'art religieux et autres récipients très utilisés à cette époque (les casseroles, les seaux, les fontaines...). Les matériaux travaillés alors, étaient le fer, l'acier de plusieurs nuances.

 De nombreuses méthodes sont restées ancestrales et sont utilisées par les chaudronniers d'art.  Les autres, les Dinandiers utilisent des techniques très particulières.

 

POUR MA PART JE COMMENCE A TRAVAILLER ;

  • LE DESSIN  à plat sur un papier en développé ensuite vient
  • LE TRAÇAGE : il consiste à dessiner sur la matière en vue du découpage des plaques.

ces découpages se font à la cisaille à main.

  • L'EMBOUTISSAGE : le métal est travaillé, pour former en creux a l'aide de marteaux à boule de différentes tailles, frappe sur un billeau de bois, dit une salière.
  • LE PLANAGE : consiste à affiner les formes, en vue d’obtenir un état de surface correcte.  Il permet,
  • LA MISE EN FORME : les éléments travailles préalablement sont assembles par soudage oxyacétylénique.

EN RESUME, MON TRAVAIL de formeur RESSEMBLE A CELUI D’UNE COUTURIERE QUI FAIT UN PATCHWORK.

JE TRAVAILLE AVEC DE LA TÔLE ACIER, du commerce, LE PLUS SOUVENT D’1,2 Mm d’EPAISSEUR ET DE L’INOX DE 3 MM                                  

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Sculpteur Acier http://hannuaire.fr/i/rouge.png